La reine des neiges

Publié le par Béatrix

 


Le vent glacial qui vient du Nord m'aura permit de me replonger dans mon livre de conte préféré: La reine des Neiges de Christian Andersen.

Dans une grande ville où il y a tant de maisons et tant de monde qu'il ne reste pas assez de place pour que chaque famille puisse avoir son petit jardin, deux enfants pauvres avaient un petit jardin. Ils n'étaient pas frère et sœur, mais s'aimaient autant que s'ils l'avaient été. Leurs parents habitaient juste en face les uns des autres, là où le toit d'une maison touchait presque le toit de l'autre, séparés seulement par les gouttières. Une petite fenêtre s'ouvrait dans chaque maison, il suffisait d'enjamber les gouttières pour passer d'un logement à l'autre. Les familles avaient chacune devant sa fenêtre une grande caisse où poussaient des herbes potagères dont elles se servaient dans la cuisine, et dans chaque caisse poussait aussi un rosier qui se développait admirablement. Un jour, les parents eurent l'idée de placer les caisses en travers des gouttières de sorte qu'elles se rejoignaient presque d'une fenêtre à l'autre et formaient un jardin miniature. Les tiges de pois pendaient autour des caisses et les branches des rosiers grimpaient autour des fenêtres, se penchaient les unes vers les autres, un vrai petit arc de triomphe de verdure et de fleurs. Comme les caisses étaient placées très haut, les enfants savaient qu'ils n'avaient pas le droit d'y grimper seuls, mais on leur permettait souvent d'aller l'un vers l'autre, de s'asseoir chacun sur leur petit tabouret sous les roses, et ils ne jouaient nulle part mieux que là. L'hiver, ce plaisir-là était fini. Les vitres étaient couvertes de givre, mais alors chaque enfant faisait chauffer sur le poêle une pièce de cuivre et la plaçait un instant sur la vitre gelée. Il se formait un petit trou tout rond à travers lequel épiait à chaque fenêtre un petit œil très doux, celui du petit garçon d'un côté, celui de la petite fille de l'autre. Lui s'appelait Kay et elle Gerda.



 

Publié dans Palettes et couleurs

Commenter cet article

tisserand 10/10/2011 13:44



moi aussi la rReine des neiges est mon conte préféré: les illustrations sont magnifiques



Béatrix 22/10/2011 15:25



Merci Claire pour ton gentil commenteire, à bientôt sur mon blog !



musearevelise 19/01/2010 22:22


Je me rappelle pas de l'avoir lu ce conte là, pourtant j'avais un livre d'andersen, je regarderai chez mes parents le livre y est toujours, il faudra que je songe à le ramener chez moi, bisous


dourvac'h 17/01/2010 00:00


L'hiver, ce plaisir-là était fini. Les vitres étaient couvertes de givre, mais alors chaque enfant faisait chauffer sur le
poêle une pièce de cuivre et la plaçait un instant sur la vitre gelée. Il se formait un petit trou tout rond à travers lequel épiait à chaque fenêtre un petit œil très doux, celui du petit garçon
d'un côté, celui de la petite fille de l'autre. Lui s'appelait Kay et elle Gerda.

Bravo pour ton choix de début d'année, Beatrix !!! J'aime tellement ce conte-là... Je te souhaite cette belle année "andersenienne", et beaucoup de courage pour cette longue histoire que tu as en
chantier... Amitié à toi !


Pierre-Louis 11/01/2010 18:12


En tous les cas, c'est si bien écrit que l'on se demande si tout ce début d'histoire ne reflète pas de réels souvenirs...


Mallika 26/05/2009 22:57

Bonjour,Par pitié pouvez-vous m'indiquer le nom du livre d'où est tirée la première illustration de cette page? Je le cherche partout! Mille mercis d'avance, Mallika.