Profil

  • Adlitteram
  • adlitteram
  • Lecture ecriture
  • Bienvenue, j'écris pour les petits et grands avec passion, je dessine également. Bonne visite sur mon blog de projets divers et parutions jeunesse.

Rechercher




Le livre-objet est l'une des nombreuses facettes du livre d'artiste dans lequel il est souvent inclus malgré ses différences. Il reste avant tout l’œuvre d’un seul artiste. Celui-ci créée une oeuvre qui garde parfois l’apparence matérielle du livre, mais en dépasse généralement la forme traditionnelle.  Il part d’un livre véritable comme matière première ou invente ses propres formes. La structure traditionnelle du livre et le texte sont mis de côté pour créer un objet qui reflète l'expression de l'artiste. Sa démarche créatrice consiste souvent à détourner, contester ou détruire le livre afin d'en faire un contre-emploi ou de réinterpréter son rôle. Habituellement conçu et produit entièrement par l'artiste, il est souvent unique ou tiré à quelques exemplaires seulement. La réalité matérielle et sensible du livre-objet devient primordiale.




La notion de livre-objet fit son apparition et gagna en reconnaissance artistique au début des années 1970; il doit beaucoup aux mouvements de la première moitié du vingtième siècle comme le dadaïsme et le surréalisme.
En tant qu’œuvre d’un artiste, le livre-objet recouvre une production très hétérogène qui se partage en deux tendances. La première remonte aux poèmes-objets des surréalistes comme Breton et ses poèmes illustrés d'un canif ou d'une cigarette et aux reliures originales réalisées par Georges Hugnet, pour ses amis surréalistes. Ce dernier baptise ses ouvrages "livres-objets", dans les années 30. Avec le peintre surréaliste Max Ernst, il innove aussi dans des collages et photomontages. Dans ce premier cas, l’artiste créée un emboîtage original pour un livre qui devient par sa présentation une sculpture.



La deuxième tendance s’inspire des techniques de collage du Pop Art, des associations de mots et d’objets de Marcel Broodthaers, des accumulations et décollages d’affiches des Nouveaux Réalistes ou du détournement des matériaux de récupération de l’Arte Povera. Il existe des livres de plomb (A. Kiefer), des livres en plexiglass (Rauschenberg, E. Asher), des livres en polystyrène, qui puisent le plus souvent dans les matériaux industriels. Les livres-objets de ce genre s’affranchissent de leur fonction de livre à lire. Quelques m et cm de sparadrap d’Erik Dietman est une œuvre constituée d’un livre quelconque recouvert entièrement de morceaux de sparadrap. Le Pense-bête de Marcel Broodthaers emprisonne un recueil de ses propres poèmes dans une boule de terre. Le lecteur est amené ainsi à explorer le livre qui devient palpable et charnel et qui reflète l'essence de l'oeuvre et le message que l'auteur a voulu faire passer.

Exposition à la bibliothèque d'étude (cet hiver 2009 ) à Dijon de livres-objets connus dont certains ont été édité.
Marie-France Lamy  De la soie à l'infini 2006
Adeline Rognon  Joli coeur 1898
Kéda Black et Catherine Quevremont (texte) José Reis de Matos (illustrations) La boîte à légumes - Quatorze livres de recettes dans une boîte "cageot" avec marque-pages en forme de légumes. Marabout 2007

Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés