Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le pain d'épice de Dijon

Publié le par Béatrix Delarue

 

Le pain d'épice de Dijon


La friandise au sucre d'abeilles


C'est en l'an 1452 que le duc de Bourgogne Philippe III le Bon déguste avec délice une galette au sucre d'abeilles à Courtrai. De cette tournée dans la Flandre, le duc veut ramener un souvenir heureux : ainsi débarque à Dijon l'habile artisan qui savait cuire de si bonnes galettes.


On retrouve le pain d'épice au XIIIe siècle dans les rations de route des cavaliers de Gengis Khan. Sans doute a-t-il volé la recette lors de sa conquête du continent chinois, le secret d'un pain qui se conservait de longs mois et se transportait facilement. Au gré du galop de ses troupes, il fait connaître ce mets délicat aux Arabes, et les Occidentaux apprennent à l'apprécier lors des croisades en Terre sainte.

 


La première mention de pain  d'épice de Bourgogne se retrouve sur un cahier de doléances de 1702 où les maîtres pâtissiers de Dijon se plaignent que les habitants de la ville et des villages voisins «font gâteaux, tartes et pains d'épice et autres pâtisseries pour les vendre dans les rues et aux portes de la ville».  La profession se développe, rivalisant d'astuces, de secrets, de tours de main entre artisans et entre villes sconcurrentes.

 

Chaque ville a sa recette, chaque fabricant détient son secret, mais, on retrouvera toujours dans le pain d'épice de Dijon : de la farine de froment. Pendant cette période de l'Avent les enfants recoivent parfois du pain d'épice distribué dans les écoles maternelles et des dégustations de pain d'épice et des constructions originales peuvent être admirées sous nos halles dijonnaises..


 

 

 

 

La couronne de l'Avent est formée par des branches de sapin, parfois de houx ou de gui, auxquelles on a fixé quatre bougies symbolisant les quatre dimanches de l'Avent : chaque dimanche une bougie est allumée, fêtant  la venue dans le monde de la Lumière. A l'église, la couronne est posée sur l'autel ou fixée sur un support à côté de celui-ci. Les quatre dimanches représentent  aussi les quatre saisons et les quatre points cardinaux. C'est pourquoi ici à Dijon avec l'influence alsacienne et allemande, la frontière près du Jura n'est pas loin nous allumons chaque dimanche une  bougie, nous essayons de faire du pain d'épice et des biscuits avant d'installer la crèche et le sapin.

 


Publié dans En Bourgogne

Partager cet article

En chaussettes !

Publié le par Béatrix

 

Je participe cette année  pour la première fois à la sixième édition du projet Ricochet. Il s'agit d'un projet autour de la littérature jeunesse où des auteurs et illustrateurs travaillent en équipe pour créer des histoires pour enfants. Je suis émerveillée par la qualité des illustrations qui sont proposées , les auteurs doivent ensuite indiquer plusieurs choix  et  toutes les créations seront mises en ligne fin mars.

Le thème de cette année est "En chaussettes!"...tout un programme très amusant et qui réchauffe.

Quelques petits livres  sur le thème des chaussettes....







". 




Pour connaître et admirer le projet n°5 de Ricochet c'est ici.





Publié dans Mes projets illustrés

Partager cet article

3e concours national "Ouvrez, ouvrez les livres aux bébés"

Publié le par Béatrix

 

J'ai participé en Aout 2007 au 3° concours national organisé par le conseil général du Puy de Dôme : "Ouvrez, ouvrez les livres au bébés" et j'ai obtenu la 2e place et les félicitations du jury pour mon livre : "Le plus beau berceau du monde !"

 

 

 

252110-1.jpg

 

Résumé :


 

Luce est un tout petit bébé et pendant que ses parents travaillent, c'est Mariam sa nounou qui s'occupe d'elle. La journée passe vite car Mariam est très occupée et elle a beaucoup à faire. L'histoire se déroule sur une journée avec des tableaux de la petite enfance dans un petit village africain au bord de la lagune.

 

 

 

 252115.jpg

 

 

Publié dans Mes projets illustrés

Partager cet article

Printemps magique.

Publié le par Béatrix Delarue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans notre univers nous passons très vite de l'hiver au printemps; c'est la magie des couleurs et des pinçeaux. Avec ma troupe de petites filles c'est une vraie équipe ! Elles s'activent, se démènent, s'encouragent, chantent et me racontent leurs petits secrets tout en travaillant...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Art visuel

Partager cet article

Il neige !

Publié le par Béatrix Delarue

 

 

 

Allez on continue sur notre bonne lancée et on imagine l'hiver...

 

 

 

 

 

A l'aide de rectangles et de carrés nous avons réussi à peindre tout notre panneau, il y aura même un renard et des oiseaux en grande conversation...que peuvent-ils bien se dire ?

Publié dans Art visuel

Partager cet article

Un pour tous, tous pour un !

Publié le par Béatrix Delarue

 

 

Les petites troupes sont motivées, il faut dire que c'est rigolo de peindre sur les murs, on barbouille mais nous on est sérieux, on s'applique, on écoute les instructions des grands et nos premiers arbres apparaissent, on apprend à reculer un peu pour admirer notre travail...

 

 Un pour tous, tous pour un ! Un pour tous, tous pour un ! Un pour tous, tous pour un !
 Un pour tous, tous pour un ! Un pour tous, tous pour un !

Publié dans Art visuel

Partager cet article

Les arbres en automne

Publié le par Béatrix Delarue

Avant de commencer à peindre sur notre mur il fallait déjà qu'on s'entraîne sur des feuilles de canson, alors on est allé observer les arbres dans le parc près de l'école

Ensuite on s'est entraîné pour faire une ligne d'horizon sur un paysage, comme nous sommes petits nous m'avons pas la même notion que les grands de ce que peut-être la perspective, mais nous avons bien compris que les arbres centenaires du parc sont gigantesques quand on les voit de près, c'est pourquoi nous avons peint de très gros et grands arbres de belles couleurs...

Les arbres en automneLes arbres en automneLes arbres en automne
Les arbres en automne

Publié dans Art visuel

Partager cet article

D'un préau tout blanc

Publié le par Béatrix Delarue

 

 

Que ferons nous de ces 16m de long ?

D'un préau tout blancD'un préau tout blancD'un préau tout blanc
D'un préau tout blancD'un préau tout blanc

Publié dans Art visuel

Partager cet article

L'envers du décor.

Publié le par Béatrix Delarue

 

 

 

Avec une quarantaine d'enfants de 6 à 8 ans, 50 pots de peinture acrylique de couleur primaire, quelques touches de blanc et de noir, des pinçeaux, des craies de couleur,des klg de chiffon, 16m2 de sac poubelle, 50 feuilles de canson, des cuvettes, des brosses, des éponges, du savon de Mareille, 3 rouleaux de scotch marron, 100 montées sur des chaises et des tabourets, 50 tabliers et blouses blanches, une multitude de taches sur les mains et le bout du nez, 1000 gestes effectuées et encore plus, des mots d'amour, un doudou, une angine, un grand mur de 16m de long sur 2m de large.

Participants:

Deux classes de CP et CE1 de l'école Greuze (La Colombière) de Dijon, deux maîtresses, une stagiaire et un volontaire à tour de rôle et moi Béatrix artiste itinérante et sans atelier réalisant pour la première fois une fresque.. et pour la fraicheur et la légèreté de quelques couleurs et la joie des enfants...

 

peintre Jim Warren

Publié dans Art visuel

Partager cet article

Fleurir l'école.

Publié le par Béatrix Delarue

 

C'est le quartier où je travaille, le quartier moderne de la Toison d'Or : il y a quand même des arbres mais notre école ressemble a de drôles de cubes posés les uns sur les autres. Nous on a 6 ans mais on a décidé de fleurir notre école  avec des impressions, on a fait comme les grands peintres avec de l'encre et des craies de couleurs et on a même inventé de jolis voyages...

Promenade avec Renoir

Fleurir l'école.Fleurir l'école.Fleurir l'école.
Fleurir l'école.Fleurir l'école.Fleurir l'école.
Fleurir l'école.Fleurir l'école.Fleurir l'école.

Publié dans Art visuel

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>